• Signification

    Les différentes écoles de pensée ne s'accordent pas sur la distinction entre sens et « signification ». C'est pourquoi nous avons décidé de réserver le mot « signification » aux caractéristiques sémantiques de l'unité hors discours, comme le fait Ducrot (1980). Ce choix a pour avantage de tenir compte de la réflexion menée sur le sens des textes sous l'angle de la traductologie, et de faire état d'une certaine distanciation que nous prenons à l'égard d'une vision du lexique strictement codifiée hors contexte (adapté de Vandaele et Raffo, 2008).
    Nous distinguons signification lexicale et signification notionnelle , selon qu'il s'agisse de la signification d'une unité lexicale ou d'un terme .

  • Signification lexicale

    La signification lexicale est la signification associée à une unité lexicale. Lorsque l'unité est non prédicative, elle se confond avec la signification notionnelle . Lorsque l'unité est prédicative, elle correspond à la structure actancielle minimale permettant de la distinguer d'une autre lexie, autrement dit à une acception particulière. Par exemple : une des significations lexicales du verbe courir correspond à X court, avec X = être animé, comme dans Jean court. Cela correspond à une acception différente de X court [préposition/syntagme prépositionnel] Y, avec X = objet et Y = lieu, comme dans l'artère jugulaire court le long de la veine jugulaire, ou bien le chemin court dans la montagne. Dans ce dernier cas, on peut dire que courir correspond à une signification métaphorique. Mais il permet aussi de conceptualiser X (l'artère jugulaire ou le chemin) comme si c'était une entité en mouvement : c'est un indice de conceptualisation .

  • Signification notionnelle (ou conceptuelle)

    La signification notionnelle d'un terme correspond à la notion, ou aux notions, à laquelle/auxquelles il renvoie. En tant que dénomination, le terme a une signification accessible hors discours.